BASTIEN FONTANILLE

BASTIEN FONTANILLE

Bastien est immergé dans les musiques populaires et leur transmission orale depuis son enfance… Aujourd’hui, entre le Lot et la région Toulousaine, il développe une pratique multi-instrumentiste variée : vielle à roue, accordéon, banjo, hautbois, sont autant d’outils qui lui permettent de s’intéresser aux modes de jeu traditionnels (au sein de groupes de bal tels que Clica Dròna ou Tripoux).

Son passage par la Kreiz Breizh Academi, auprès d’Érik Marchand, lui a donné une occasion d’approfondir l’étude de la modalité dans les musiques traditionnelles de France et des tempéraments musicaux spécifiques qui y sont attachés.

Ces modes, ces couleurs… il les retrouve sous différentes formes dans des musiques de territoires plus lointains, ou dans le chant basque, avec Julen Achiary, qu’il rencontre à Toulouse. Cette rencontre le mène vers divers projets, notamment « Basa Hats », où il collabore avec Julen et la chanteuse souletine Maddi Oihenart découvrant ainsi les « basa ahaide », qu’il développe dans Haratago.

Fort de ces enseignements et ses expériences diverses, il invente pour Haratago une place dans l’orchestre qui dépasse l’accompagnement au sens strict… Velouté des bourdons, rythmiques puissantes et soutenues, envols cristallins et subtils, phrasés maîtrisés par un long souffle donné à ces instruments qui prennent leurs envols eux aussi.

Il a dépassé dans sa présence profonde aux effluves boisées, la distinction présumée entre le travail dit « sur la matière » et la mélodie. Nous voilà en présence d’une musique où dans ce quatuor ouvert comme la fleur du grand chardon, les mélodies irriguées de rythmes en sapience se parfument de mille essences.

 

 JULEN ACHIARY JORDI CASSAGNEBASTIEN FONTANILLENICOLAS NAGEOTTE                                   

cliquez sur les noms pour accéder aux biographies